Rester en vie, de Matt Haig

Rester en vie, de Matt Haig post thumbnail image

L’auteur

Matt Haig est un journaliste et un romancier britannique prolifique, dont un roman a même été adapté en film avec Benedict Cumberbatch en rôle principal. Rester en vie, ou Reasons to stay alive en version originale est une oeuvre autobiographique, et premier livre de non-fiction écrit par l’auteur à l’âge de 41 ans où il parle de sa dépression passée. C’est un modeste témoignage qui a tout de même eu suffisamment d’écho pour être publié dans 24 pays.

Un témoignage décousu mais riche

Matt Haig raconte comment, à 24 ans, résidant en Espagne à vivre une vie de rêve, il s’est retrouvé au bord d’une falaise avec la volonté de se jeter dans le vide. Il explique comment, sans s’en rendre compte, il s’est retrouvé en pleine dépression, souffrant de nombreuses angoisses qui l’empêchaient de sortir ou de traverser la rue, sans aucune lueur d’espoir. On le suit dans un ordre plus ou moins chronologique dans son combat pour reprendre le dessus, apprécier les petites choses et recommencer à vivre. On voit le soutien indéfectible apporté par sa conjointe Andréa et comment ses parents essaient de l’aider, même s’ils ne savaient pas toujours comment se comporter vis-à-vis de lui.

Les courts chapitres qui composent ce livre sont ponctués d’intermèdes dont voici mes préférés :

  • Une conversation à travers le temps (c’est un court dialogue entre l’auteur dépressif et lui-même des années plus tard, lorsque ça va mieux)
  • Les choses que les gens disent aux dépressifs mais qu’ils ne disent pas dans d’autres situations de danger mortel
  • Ce que vous pensez pendant votre première crise de panique
  • Ce que vous pensez pendant votre millième crise de panique
  • Raisons de rester en vie
  • Comment être présent pour quelqu’un qui souffre de dépression ou d’anxiété
  • Les choses qui me sont arrivées qui ont généré plus de compassion que la dépression
  • Comment vivre (quarante conseils que je trouve utiles mais que je ne suis pas toujours)

C’est une lecture rapide, mais pas toujours facile. L’auteur retranscrit bien les différentes passes difficiles qu’il a été amené à traverser, et le désespoir et les angoisses qui l’envahissaient. Néanmoins, l’assurance qu’il a réussi à s’en sortir donne l’énergie de continuer et de vouloir savoir comment il a fait.

Les thèmes de la dépression et des angoisses sont largement développés, mais l’auteur aborde aussi le sujet du suicide, problème de santé publique mondial, avec 800 000 suicides enregistrés par an. Le suicide est la deuxième cause principale de décès chez les 15-29 ans, et la principale cause de décès chez les jeunes femmes. 

En conclusion

La dépression est toujours un sujet tabou ; même si de plus en plus de personnes en parlent, notamment à travers l’épidémie de burn-out. Mais, comme c’est le cas pour Matt Haig, une dépression qui n’a pas de cause apparente, qui survient alors que tout semble aller bien dans la vie de la personne, qui ne fait pas suite à un accident de la vie, cette dépression est encore très mal comprise et très mal acceptée par les proches et la société. Rien que pour cette raison, ce livre vaut le coup d’être lu. Et pour les personnes qui souffrent ou qui ont souffert de dépression, il y a de nombreuses réflexions qui peuvent résonner en elles et aider à continuer son cheminement dans la voie de la guérison.

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *